Objectifs et méthodes


Retour au site 

Vue aérienne du barrage de Waulsort Les travaux de régularisation et de normalisation des grands cours d’eau ainsi que la construction de barrages réservoirs ont permis au fil du temps deux avancées considérables :

Le revers de la médaille ne doit cependant pas être négligé : les grands systèmes fluviaux que constituent la Meuse et l’Escaut sont des ensembles complexes dont les ouvrages en cascade nécessitent une surveillance permanente et une adaptation constante aux débits entrants et aux consommations.

La gestion opérationnelle de ces deux fleuves s'appuie sur les méthodes de surveillance hydrologique en temps réel: mesuresprévisions, régulation et alerte en cas de situations naturelles extrêmes ou d'incidents techniques.


Photo de la page de couverture du plan d'action MeuseLes études hydrologiques et les analyses des longues séries de données (issues des mesures) sont quant à elles utilisées dans le cadre d'une gestion à plus long terme des infrastructures et de la voie d'eau.

Ces études sont également indispensables pour une gestion globale de l'eau à l'échelle d'un bassin hydrographique. Celle-ci intégre tous les secteurs d’activités et tous les acteurs d’un bassin afin de répondre au mieux à la pression démographique et aux besoins en eau de surface de plus en plus diversifiés. Elle fait aujourd'hui l’objet d'une directive cadre européenne.

En collaboration avec tous les pays riverains d’un même fleuve, cette directive vise à définir des politiques adaptées aux défis environnementaux actuels et aux exigences légitimes d’un développement durable.  Sa mise en œuvre en Région wallonne vient compléter d’autres initiatives de gestion globale et à long terme : contrat de rivière , plan P.L.U.I.E.S de lutte contre les inondations, …