Logo de la Région wallonne Allez directement au contenu de la page
Portail Wallonie | Accueil - Plan du site - Contacts  
Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques
"Les Voies hydrauliques, les voies du développement durable..."
Recherche avancée Logo de la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies hydrauliques
Vous êtes ici : Accueil > Promotion et intermodalité > Batellerie

+
+
+
+
 
 

Batellerie


Version imprimable Imprimer

A voir sur cette page :


Classification des voies navigables

Contrairement aux routes dont les dimensions sont très normalisées, les voies navigables présentent des dimensions extrèmement variables selon leur époque de construction ou encore les contraintes techniques ou environnementales qu'elles ont du surmonter. Pour mieux les identifier, les voies navigables sont classifiées au niveau européen, en fonction de leur accessibilité aux bateaux des différentes dimensions. En Europe, ce classement va de la classe I, permettant le passage de bateaux de maximum 300 tonnes, à la classe VIb, permettant le passage de convois poussés de 9000 tonnes !

Depuis les années 1960s et d'importants travaux de modernisation, la quasi-totalité du réseau wallon est à grand gabarit, c'est-à-dire qu'il est adapté aux normes européennes destinées à accueillir des bateaux de minimum 1350 tonnes. Aujourd'hui, cette modernisation connaît un nouvel élan vers les classes supérieures (V et VI).

Types de bateaux

Spits / Campinois / Type Canal du Nord / D.E.K. / R.H.K. / Grand Rhénan / Caboteur/ Grand porte-conteneurs / Convoi poussé

N.B. Les voies navigables européennes ont été classées en différentes catégories par la CEMT et par les Nations Unies. (Voir ce document).

Spits
© Claude De Ryck

Le Spits a été conçu pour les voies navigables à petit gabarit (Freycinet) et les petites écluses en France.
Il est utilisé sur les voies navigables de classe I.
Ses dimensions sont de 38,50 X 5,05 X 2,20 mètres.
Son tonnage type est de 250 à 400 tonnes.

Nouveau Campinois
Nouveau Campinois
avec poste de conduite à l'avant

Le Campinois a été conçu originellement pour naviguer sur les canaux de Campine, au sud des Pays-Bas et en Belgique.
Il est utilisé sur les voies navigables de classe II.
Ses dimensions sont de 50 - 55 X 6,60 X 2,50 mètres ou, pour le nouveau Campinois, de 55 x 7,20 x 2,50 mètres
Son tonnage type est de 400 à 650 tonnes.

2 spits en flèche
2 spits en flèche

Le bateau de type "Canal du Nord" est utilisé sur les voies navigables de classe II.
Ses dimensions sont de 60 X 5,75 X 3,20 mètres.
Son tonnage type est de 800 tonnes.
Il est souvent remplacé par 2 spits accouplés en flèche

bateau Dortmund-Ems-Kanal
© Patrice De Raeve

Nom donné dans les normes des Nations Unies : Gustav Koenigs
Il est utilisé sur les voies navigables de classe III.
Ses dimensions sont de 67 - 80 X 8,20 X 2,50 mètres.
Son tonnage type est de 650 à 1000 tonnes.

bateau Rhein-Herne-Kanal

Nom donné dans les normes des Nations Unies : Johan Welker. Il est le bateau-type "européen".
Il est utilisé sur les voies navigables de classe IV.
Ses dimensions sont de 80-85 X 9,50 X 2,50 mètres.
Son tonnage type est de 1000 à 1500 tonnes.

Grand Rhénan

Il est utilisé sur les voies navigables de classe Va.
Ses dimensions sont de 95-110 X 11,40 X 2,50-2,80 mètres
Son tonnage type est de 1500 à 3000 tonnes.

Caboteur

Il navigue aussi bien dans les eaux maritimes que dans les eaux intérieures.
Les dimensions habituellement rencontrées en Wallonie sont de 100 x 11 x 3,50 mètres.
Son tonnage moyen est de 2500 tonnes

Grand porte-conteneurs

Ses dimensions sont de 135,00 x 17,00 x 3,00 mètres
Sa capacité est de 470 EVP.

Convoi poussé
Convoi de 2 barges en flèche (classe Vb)

Il est utilisé sur les voies navigables de classe Vb et VI.
Sa longueur peut atteindre 195 m et sa largeur est de 11,40 m (simple convoi) ou 22,80 m (double convoi). Son tirant d'eau varie de 2,50 à 4,50 m.
Il transporte de 1.600 à 12.000 tonnes selon son enfoncement et sa composition : 1, 2 ou 4 barges, soit "en flèche" ou accouplées.

Sommet de la page


Formation

Accès à la profession

Pour pouvoir exercer le métier de batelier, il est nécessaire de disposer d'une attestation d'accès à la profession (Arrêté royal du 16 janvier 1996) et des titres de navigation obligatoires comme le certificat de conduite ou la patente du Rhin (Loi du 21 mai 1991 relative à l'instauration d'un brevet de conduite pour la navigation sur les voies navigables du Royaume et Arrêté royal du 23 décembre 1998 relatif à l'obtention de certificats de conduite de bateaux de navigation intérieure destinés au transport de marchandises et de personnes).

Formation

La Province de Liège est le seul pouvoir organisateur de la Fédération Wallonie-Bruxelles à proposer des formations aux métiers de la navigation intérieure (matelot, conducteur, capitaine, patente radar, attestation ADN, etc). Ces formations sont organisées par l'Ecole Polytechnique de Huy (pour les adolescents) et par l'Institut de promotion sociale de Huy-Waremme (pour les adultes).

La formation traditionnelle des bateliers en Wallonie se fait à partir de la 3e année du cycle secondaire, à l'École Polytechnique de Huy (CEFA - Centre d'éducation et de formation en alternance), dépendant de la Province de Liège. Cette école délivre des brevets de "matelot" (durée : 2 ans) puis de "capitaine batelier" (durée : 2 ans supplémentaires) et prépare aux différents titres de navigation intérieure et rhénane.

Les cours à bord du bateau-école "Le Province de Liège" alternent avec des formations pratiques à bord de différents types de bateaux sur le réseau des voies navigables d’Europe.

Pour toute information au sujet de la formation, veuillez consulter le site de l' École Polytechnique de Huy
ou contacter Monsieur Pascal ROLAND, professeur de batellerie (Téléphone : +32 (0)485 667 608 - Courriel : rolandpascal@scarlet.be).

La  formation pour adultes est dispensée par le Forem Formation, en collaboration avec l'Institut provincial d'enseignement de promotion sociale de Huy-Waremme.

Elle comprend 2 volets :

  • module de préparation à l'examen de matelot (A.M. du 6 décembre 2002 portant organisation d’un examen de matelot pour la navigation intérieure), et
  • formation relative à l’accès à la profession de transporteur de marchandises par voie navigable dans le domaine des transports nationaux et internationaux.

Les formations pour matelots sont organisées régulièrement et constituent une base pour aborder la formation donnant accès à la profession.

Pour tout renseignement concernant ces formations, veuillez contacter Monsieur Vincent Dernier, FOREM Formation – Centre de Compétence Logistique Liège
(Rue Jean de Selys Longchamps, 2 - 4460 BIERSET, Téléphone : 04/239 78 00 - Fax:  04/247 58 72 - Courriel : vincent.dernier@forem.be).

Formation OVOCOM

Depuis le premier janvier 2005, les bateliers belges transportant des produits destinés à l'alimentation animale en Belgique, doivent être en possession d’une attestation spécifique pour le transport fluvial de ces produits, délivrée par l’asbl OVOCOM (Plate-forme de Concertation de la Filière Alimentation Animale).

Plus de détails sur cette réglementation...

Voir également le site de l' ITB pour un inventaire complet des formations en navigation intérieure dispensées en Belgique.

 

Sommet de la page


Aides aux bateliers

Le "Plan wallon d'aides au modes de transport alternatifs à la route" comporte un volet spécifique destiné à aider les bateliers à moderniser leurs bateaux .

Veuillez consulter à ce sujet la page " Transport fluvial ".

Sommet de la page


Transport fluvial

Les bateliers ont constitué un portail internet où ils proposent leurs offres de transport et leurs disponibilités.

Ce portail est accessible à l'adresse suivante : http://batellerie.be/ 


Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité    Blindsurfer, novembre 2005 Haut de la page